Bac [ch] annales

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Balise - Sujet invention

Fil des billets

vendredi, mars 27 2009

Bac français - Invention - Vous célébrerez un objet banal, quotidien, de votre choix.


Invention

Dans un texte en prose, vous célébrerez un objet banal, quotidien, de votre choix.
Vous utiliserez des images permettant de le découvrir sous un angle nouveau.
Vous marquerez explicitement votre appréciation élogieuse.
Vous ne signerez pas votre texte.

[voir le sujet d'annales complet]

Le travail préparatoire

L’objectif sera de dégager les éléments principaux sur lesquels vont s’appuyer l'écriture d'invention.

  • Forme : un texte à visée littéraire, du moins dans lequel vous vous montrerez capable de réinvestir des moyens littéraires, notamment pour créer "des images".
  • Type de texte : principalement descriptif.
  • Registre : "célébrer" donc laudatif.
  • Enonciation : On attend "votre appréciation élogieuse", laquelle sera portée par la subjectivité du narrateur, d'où la présence probable du "je". Il faudra veiller à ne pas se concentrer sur ce "je", le thème du poème étant "un objet". En effet, vous devez éviter l'écueil d'un lyrisme borné en évitant de réduire votre appréciation à un seul sentiment tel que : "Oh! Que j'aime mon stylo!" ; ceci ne saurait contituer un éloge.
  • Structure : la structure est libre et il est d'autant plus important de la soigner. Votre texte doit être structuré et montrer une progression qui vise à l'efficacité de l'éloge.
  • Le corpus : Il offre des exemples dont vous pouvez vous inspirer mais sans les pasticher évidemment ; notamment le texte de Ponge puisqu'il est en prose.
Voici quelques pistes à approfondir et qui peuvent conduire à cadrer votre travail. Pour la suite, je vous renvoie à la fiche méthode « sujet d'invention ».

Bon courage,

mercredi, janvier 28 2009

Bac français - Invention - Vous avez été témoin, dans votre propre commune, d'une scène proche de celle que décrit Rimbaud


Invention

Texte D : Arthur Rimbaud, Poésies, « Les Effarés », édition posthume de 1895 (texte composé en 1870).

            Les Effarés1

Noirs dans la neige et dans la brume,
   Au grand soupirail qui s'allume,
        Leurs culs en rond

A genoux, cinq petits - misère ! -
   Regardent le boulanger faire
       Le lourd pain blond...

Ils voient le fort bras blanc qui tourne
   La pâte grise, et qui l'enfourne
      Dans un trou clair

Ils écoutent le bon pain cuire.
   Le boulanger au gras sourire
      Grogne un vieil air.

Ils sont blottis, pas un ne bouge,
   Au souffle du soupirail rouge,
      Chaud comme un sein.

Quand, pour quelque médianoche2,
   Façonné comme une brioche
      On sort le pain,

Quand, sous les poutres enfumées,
   Chantent les croûtes parfumées,
      Et les grillons,

Que ce trou chaud souffle la vie,
   Ils ont leur âme si ravie
      Sous leurs haillons,

Ils se ressentent si bien vivre,
   Les pauvres Jésus3 pleins de givre !
      - Qu'ils sont là, tous,

Collant leurs petits museaux roses
   Au treillage, grognant des choses
      Entre les trous,

Tout bêtes, faisant leurs prières
   Et repliés vers ces lumières
      Du ciel rouvert,

Si fort, qu'ils crèvent leur culotte,
   Et que leur chemise tremblote
      Au vent d'hiver...

1- Effaré : signifie à la fois étonné, inquiet et « sauvage » au sens de timide, qui s'enfuit dès qu'on le remarque (du latin fera, bête sauvage).
2 - médianoche : repas copieux que l'on prend au milieu de la nuit.
3 - Les pauvres Jésus : expression imagée pour désigner les enfants innocents et fragiles.



Vous avez été témoin, dans votre propre commune, d'une scène proche de celle que décrit Rimbaud dans «Les Effarés». Vous la racontez dans une lettre à un élu local pour lui faire part de vos émotions et l'inciter à agir.

[voir le sujet d'annales complet]

Le travail préparatoire

L’objectif sera de dégager les éléments principaux sur lesquels vont s’appuyer l'écriture d'invention.

  • Forme : lettre. 
  • Type de texte : narratif mais surtout argumentatif.
  • Registre : en fonction du ton choisi (polémique, pathétique...)
  • Enonciation : "je" narrateur. Bien prendre en compte le lecteur de cette lettre, "un élu local" (à préciser dans votre devoir). Puisqu'il faut "l'inciter à agir", votre texte devra viser l'efficacité, que ce soient les arguments présentés, le ton choisi, la structure de votre texte, les moyens littéraires utilisés.
  • Structure : le sujet vous invite à prévoir deux parties. D'une part le récit de la scène ("vous la racontez") en y ajoutant vos sentiments ("vos émotions"). D'autre part, une partie argumentative ("l'inciter à agir").
  • Analyse : "une scène proche de celle que décrit Rimbaud", donc en reprenant des éléments identiques ou similaires à ceux que voici : les enfants la misère, la faim, une boulangerie, l'hiver. Il faut évidemment déplacer le cadre à  notre époque pour garantir la cohérence du récit.
  • Le corpus : on peut s'inspirer du discours de Hugo, mais également de la lettre de Fénelon. Enfin,  vous pouvez puiser dans les procédés argumentatifs mis à jour dans la question préliminaire.
Voici quelques pistes à approfondir et qui peuvent conduire à cadrer votre travail. Pour la suite, je vous renvoie à la fiche méthode « sujet d'invention ».

Bon courage,

jeudi, janvier 8 2009

Bac français - Invention - La poésie est inutile dans notre monde actuel


Invention


Vous êtes directeur d'une revue poétique. À un lecteur ou une lectrice qui a affirmé que la poésie était inutile dans notre monde actuel, vous répondez sous la forme d'une lettre en prenant la défense de la poésie.
Vous utiliserez les textes du corpus mais aussi les textes et les œuvres étudiés ou lus personnellement.
Vous présenterez votre travail sous la forme d'une lettre mais sans la signer.

[voir le sujet d'annales complet]

Le travail préparatoire

L’objectif sera de dégager les éléments principaux sur lesquels vont s’appuyer l'écriture d'invention.

  • Forme : une lettre
  • Type de texte : argumentatif       
  • Enonciation : Attention à ne pas s'enfermer dans le "je" (je pense que..., je crois que..., je dis que...). Ils vous faut trouver des arguments qui dépassent les opinions ou sentiments d'une seule personne. L'énonciateur n'est pas là pour donner son avis mais pour convaincre le lecteur ou la lectrice (dont vous devez choisir le sexe) que son avis est le bon. N'oubliez pas de prendre compte l'énonciataire que vous pouvez interpeler. 
  • Structure : le sujet ne laisse pas apparaître de manière précise différentes parties à traiter. Libre à vous d'organiser votre argumentation en tendant vers l'efficacité ; vous devez convaincre l'interlocuteur, l'amener à réviser son opinion sur la poésie.
  • Séquence : La poésie. Voir votre cours sur les caractéristiques de la poésie (son rapport à l'homme, au monde, à l'art). Il s'agit ici autant de la lecture de poèmes que d'écriture "dans notre monde actuel".
  • Remarque : la réponse à la deuxième question préliminaire peut vous éclairer quant à l'utilisation des textes du corpus.
Voici quelques pistes à approfondir et qui peuvent conduire à cadrer votre travail. Pour la suite, je vous renvoie à la fiche méthode « sujet d'invention ».

Bon courage,

vendredi, juillet 4 2008

Bac français -Invention - Suite de "Les gommes" , Alain Robbe-Grillet


Invention

L'extrait des Gommes de Robbe-Grillet se termine par : « Quand tout est prêt, la lumière s'allume... ». En veillant à respecter l'atmosphère installée par ce début, vous imaginerez une suite consacrée à l'arrivée d'un nouveau personnage dans le café. Vous vous inspirerez des procédés qui figurent dans le texte.

[voir le sujet d'annales complet]

Le travail préparatoire

L’objectif sera de dégager les éléments principaux sur lesquels vont s’appuyer l'écriture d'invention.

  • Forme : suite d'un récit.  
  • Analyse : ce type de sujet amène dans un premier temps à analyser le texte source comme on le ferait pour un commentaire de texte : situation d'énonciation, implication du narrateur et focalisation, registre de langue, champ lexicaux, syntaxe, figures de styles, type de texte (narratif, descriptif, commentaire), les paragraphes etc. C'est en repérant tous ces éléments qu'on fixera les consignes à respecter et les éléments à introduire dans le texte produit. "Une suite", ce qui amène à prendre en compte les éléments du récit et à les respecter ; le sujet insiste notamment sur "l'atmosphère" : à définir en analysant sa mise en oeuvre dans et par le texte. L'"arrivée d'un nouveau personnage" sera l'élément central de l'histoire.
Voici quelques pistes à approfondir et qui peuvent conduire à cadrer votre travail. Pour la suite, je vous renvoie à la fiche méthode « sujet d'invention ».

Bon courage,

- page 1 de 4