Bac [ch] annales

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Balise - Fiche

Fil des billets

mercredi, janvier 28 2009

Dissertation - Vous montrerez en quoi l'écriture littéraire sous toutes ses formes est particulièrement apte à dénoncer les problèmes de la société

Dissertation

« Eh bien, dérangez-vous quelques heures, venez avec nous, incrédules, et nous vous ferons voir de vos yeux, toucher de vos mains, les plaies [...] »
(extrait du texte de Hugo).
  Vous montrerez en quoi l'écriture littéraire sous toutes ses formes est particulièrement apte à dénoncer les problèmes de la société.
  Vous utiliserez pour cela les textes du corpus, ceux que vous avez étudiés en classe et vos lectures personnelles.

[voir le sujet d'annales complet]

Le travail préparatoire

L’objectif sera de dégager les éléments principaux sur lesquels vont s’appuyer la dissertation.

  • Le type de sujet : Le sujet suscite le commentaire et l'illustration d'une citation. Ici, la citation accompagnant le sujet peut sembler n'être qu'une illustration ; c'est le cas, mais elle offre un exemple de littérature engagée qu'il faudra absolument analyser dans votre dissertation.  
  • Analyse : "écriture littéraire" = on peut se demander ce qu'est un écrit non littéraire ; ainsi, et par contraste, on comprendra mieux les spécificités des textes littéraires, en fonction des particularités induites par le genre auquel ils se rattachent. Quels éléments sont particulièrement exploités dans un écrit littéraire ? "dénoncer les problèmes de la société" = il s'agit donc de littérature engagée, on peut alors parcourir l'histoire littéraire pour y dénicher des exemples de combats menés (Les Lumières, les luttes sociales, dénonciation de la guerre, les utopies...). "apte à" = donc l'aptitude, les moyens littéraires, sans préjuger de leur efficacité. "sous toutes ses formes" = afin de parfaire le panel, un petit tour du côté de votre cours s'impose (essai, dialogue, apologue, lettre etc.). On réfléchira à la problématique du sujet pour chacun. Enfin, un filtre intéressant sera de mesurer chacune des postures d'argumentation, et notamment, "convaincre", "persuader" : quels moyens se donnent-elles ? Rappel : "convaincre", c'est utiliser une argumentation logique, raisonnée ; "persuader", c'est faire appel aux ressorts des sentiments.   
  • Le corpus : la question préliminaire doit vous donner quelques bons exemples à réinvestir. Plus généralement, on repérera les spécificités des différents textes (une lettre, un discours, un poème, un extrait de roman).
Voici quelques pistes à approfondir et qui peuvent conduire à établir une problématique. Pour la suite, je vous renvoie à la fiche méthode Dissertation.

Bon courage,

EAF - Commentaire composé - extrait de " L'Assommoir", Emile Zola

Texte E : Emile Zola, L'Assommoir, 1877.

   Au milieu de cette existence enragée par la misère, Gervaise souffrait encore des faims qu'elle entendait râler autour d'elle. Ce coin de la maison était le coin des pouilleux, où trois ou quatre ménages semblaient s'être donné le mot pour ne pas avoir du pain tous les jours. Les portes avaient beau s'ouvrir, elles ne lâchaient guère souvent des odeurs de cuisine. Le long du corridor, il y avait un silence de crevaison, et les murs sonnaient creux, comme des ventres vides. Par moments, des danses s'élevaient1, des larmes de femmes, des plaintes de mioches affamés, des familles qui se mangeaient pour tromper leur estomac. On était là dans une crampe au gosier générale, bâillant par toutes ces bouches tendues ; et les poitrines se creusaient, rien qu'à respirer cet air, où les moucherons eux-mêmes n'auraient pas pu vivre, faute de nourriture. Mais la grande pitié de Gervaise était surtout le père Bru, dans son trou, sous le petit escalier. Il s'y retirait comme une marmotte, s'y mettait en boule, pour avoir moins froid ; il restait des journées sans bouger, sur un tas de paille. La faim ne le faisait même plus sortir, car c'était bien inutile d'aller gagner dehors de l'appétit, lorsque personne ne l'avait invité en ville. Quand il ne reparaissait pas de trois ou quatre jours, les voisins poussaient sa porte, regardaient s'il n'était pas fini. Non, il vivait quand même, pas beaucoup, mais un peu, d'un œil seulement ; jusqu'à la mort qui l'oubliait ! Gervaise, dès qu'elle avait du pain, lui jetait des croûtes. Si elle devenait mauvaise et détestait les hommes, à cause de son mari, elle plaignait toujours bien sincèrement les animaux ; et le père Bru, ce pauvre vieux, qu'on laissait crever, parce qu'il ne pouvait plus tenir un outil, était comme un chien pour elle, une bête hors de service, dont les équarrisseurs2 ne voulaient même pas acheter la peau ni la graisse. Elle en gardait un poids sur le cœur, de le savoir continuellement là, de l'autre côté du corridor, abandonné de Dieu et des hommes, se nourrissant uniquement de lui-même, retournant à la taille d'un enfant, ratatiné et desséché à la manière des oranges qui se racornissent sur les cheminées.

1 - des danses s'élevaient : des coups étaient donnés (expression familière).
2 - équarrisseurs : personnes qui traitent les cadavres d'animaux non utilisés en boucherie.


Commentaire

Vous commenterez le texte de Zola (texte E).

[voir le sujet d'annales complet]

La carte d'identité du texte

L’objectif sera de dégager les éléments principaux sur lesquels vont s’appuyer le commentaire.

  • Le genre : roman.  
  • Type de texte : descriptif, voire argumentatif (suppose une thèse, une opinion défendue).
  • Enonciation : Narrateur externe, focalisation interne sur Gervaise. 
  • Contexte : 1877, roman réaliste. La littérature y illustre la condition sociale contemporaine des auteurs, ce qui est très présent dans l'oeuvre de Zola. Ici, il s'agit de la misère. On peut affiner le paysage de cette époque à travers la lecture du poème de Rimbaud et le discours de V.Hugo.
  • Thèmes : la misère, la pauvreté, la faim, le portrait du Père Bru.
  • Registre dominant : pathétique.       
  • Séquence de l’année à laquelle renvoie ce texte : « Le roman et ses personnages, visions de l'homme et du monde ». Mais surtout "Convaincre, persuader, délibérer". On vous invite donc à réfléchir sur ce que le texte cherche à démontrer à travers ces descriptions et quels moyens se donne-t-il pour y parvenir.   
  • Structure : On peut noter deux parties distinctes, toutes deux guidées par les impressions de Gervaise.   
  • La question préliminaire : celle-ci doit vous livrer un procédé argumentatif.
Voici quelques pistes à approfondir et qui peuvent conduire à établir des axes de lecture et une problématique. Pour l'analyse détaillée, je vous renvoie à la fiche méthode « Commentaire composé ».

Bon courage,

jeudi, janvier 8 2009

Dissertation - La poésie consiste-t-elle seulement pour les poètes à exprimer leurs sentiments personnels ?

Dissertation

On associe souvent poésie et lyrisme. La poésie consiste-t-elle seulement pour les poètes à exprimer leurs sentiments personnels ? Vous répondrez à cette question en utilisant les textes du corpus, mais aussi des exemples empruntés aux œuvres étudiées en classe ou lues personnellement.

[voir le sujet d'annales complet]

Le travail préparatoire

L’objectif sera de dégager les éléments principaux sur lesquels vont s’appuyer la dissertation.

  • Le type de sujet : une opinion à discuter.  
  • Analyse : Le sujet amène à s'interroger sur le lyrisme en poésie et conduit à une réflexion plus large sur les visées de la poésie. La thèse : la poésie consiste seulement pour les poètes à exprimer leurs sentiments personnels. Il y a donc à définir le lyrisme, ses liens avec le genre poétique (voir l'histoire littéraire) pour expliquer au mieux l'importance de ce courant en poésie et vérifier ainsi l'affirmation première : "on associe souvent poésie et lyrisme".
  • Le cadre : la poésie à travers toutes les époques, ses formes, ses courants.  
  • L'objet d'étude : "La poésie", voir le cours qui doit aborder la question du lyrisme en poésie.       
  • Les textes du corpus : identifier les textes (lyrique et autres), leurs visées.
Voici quelques pistes à approfondir et qui peuvent conduire à établir une problématique. Pour la suite, je vous renvoie à la fiche méthode Dissertation.

Bon courage,

Bac français - commentaire composé - "Hélène ou le règne végétal", René-Guy Cadou

Texte 3 : René-Guy CADOU (1920-1951), Hélène ou le règne végétal, 1945.

Je t'attendais ainsi qu'on attend les navires
Dans les années de sécheresse quand le blé
Ne monte pas plus haut qu'une oreille dans l'herbe
Qui écoute apeurée la grande voix du temps

Je t'attendais et tous les quais toutes les routes
Ont retenti du pas brûlant qui s'en allait
Vers toi que je portais déjà sur mes épaules
Comme une douce pluie qui ne sèche jamais

Tu ne remuais encore que par quelques paupières
Quelques pattes d'oiseaux dans les vitres gelées
Je ne voyais en toi que cette solitude
Qui posait ses deux mains de feuille sur mon cou

Et pourtant c'était toi dans le clair de ma vie
Ce grand tapage matinal qui m'éveillait
Tous mes oiseaux tous mes vaisseaux tous mes pays
Ces astres ces millions d'astres qui se levaient

Ah que tu parlais bien quand toutes les fenêtres
Pétillaient dans le soir ainsi qu'un vin nouveau
Quand les portes s'ouvraient sur des villes légères
Où nous allions tous deux enlacés par les rues.


Commentaire

Vous commenterez le texte de René-Guy CADOU
- en vous intéressant d'abord à la façon dont le poète évoque la rencontre avec la femme aimée et la naissance du couple
- puis en étudiant comment le poète associe la femme aimée au monde.

[voir le sujet d'annales complet]

La carte d'identité du texte

L’objectif sera de dégager les éléments principaux sur lesquels vont s’appuyer le commentaire.

  • Le genre : poème.  
  • Type de texte : descriptif, narratif.
  • Enonciation : "Je" "mes" "mon" "ma", "tu" "toi", "nous" : étudier la répartition et leur progression dans le poème. 
  • Contexte : poème publié en 1945. Le titre du recueil associe Hélène à la flore. Que peut-on en déduire pour le poème ?
  • Thèmes : Les expressions du sentiment amoureux, la nature, la femme.
  • Registres dominants : lyrique, laudatif.       
  • Séquence de l’année à laquelle renvoie ce texte : « La poésie ». Voir notamment la forme, la versification, les différentes figures typiques de la poésie.   
  • Structure : Prêter attention à la progression à travers les différentes strophes et le rythme induit.   
  • Consignes : pour la première partie, on n'oubliera pas d'étudier le système des temps verbaux. La deuxième consigne vous invite à repérer les moyens littéraires mis en oeuvre pour associer la femme aimée au monde.
Voici quelques pistes à approfondir et qui peuvent conduire à établir des axes de lecture et une problématique. Pour l'analyse détaillée, je vous renvoie à la fiche méthode « Commentaire composé ».

Bon courage,

- page 2 de 10 -