Le sujet d’invention demande un travail rigoureux, l’exercice ne doit rien au hasard et peu à l’inspiration ou au talent. Ça s’apprend.

A – Le travail préparatoire

1- Analyser le sujet.

Chaque terme du sujet vous renseigne sur les consignes à tenir. Vous devez y repérer :


- Le genre ou la forme du texte à produire article (éditorial, article polémique, article critique - éloge ou blâme -, droit de réponse...) ; lettre (correspondance avec un destinataire défini dans le libellé du sujet, lettre destinée au courrier des lecteurs, lettre ouverte, lettre fictive d'un des personnages présents dans un des textes du corpus...) ; monologue délibératif, dialogue (y compris le dialogue théâtral) ; discours devant une assemblée ; essai ; récit à visée argumentative sous forme de fable, d'apologue...
Pour la série littéraire, on ajoutera : amplification (écriture dans les marges ou les ellipses du texte), parodie et pastiche.

- Le type ou les types de discours : narratif, descriptif, argumentatif, explicatif.

- Le registre ou les registres : tragique, épique, fantastique, pathétique, comique, lyrique (et puis les nuances polémique, satirique, ironique, laudatif, élégiaque).

- Le contexte d’énonciation : Qui s’exprime ? A qui s’adresse-t-il ? Dans quelles conditions ? Et plus généralement : Quoi ? Qui ? Où ? Quand ? Pourquoi ? Dans quel But ?

- La focalisation : externe, interne, zéro.

- La structure du texte à produire : les différentes parties ainsi que leur enchaînement, donc la progression de votre texte.

- Analyser les textes du corpus, le sujet de dissertation et la question préliminaire. Ce sont autant d’éléments qui vont vous permettre de mieux comprendre les enjeux du sujet.


De là, on obtient un cadre pour insérer ses idées.

2. Trouver des idées pertinentes.

A partir de là vous devez :


Déterminez le thème. Le cadrer. Le réfléchir. Le décomposer, le croiser avec vos connaissances personnelles mais surtout avec votre cours (notamment les principales problématiques liées à chaque objet d'étude : la poésie ; le théâtre ; convaincre, persuader, délibérer ; le roman et ses personnages, un mouvement littéraire. Ceci peut vous fournir des idées pertinentes.
Analyser le corpus de texte.
Vous y trouverez des modèles ou des références utiles.

B – Elaborer un plan.

Plus que pour les autres exercices, la progression de votre texte doit être sans faille.

Votre plan doit être très détaillé.

  • Prévoir votre stratégie argumentative (en vous demandant quels sont les effets que vous cherchez à provoquer chez le lecteur).
  • L’enchaînement de vos séquences : les liens logiques, temporels ou spatiaux. Pas de coq à l’âne.
  • Placer vos arguments ou vos effets. Posez vous la question de l’efficacité de votre progression.
  • Prévoir les effets de rhétorique (en vous inspirant des textes du corpus, des textes étudiés dans l’année).
  • N’oubliez pas, ce qui sera évalué c’est : le respect des consignes, la pertinence des idées, la mise en œuvre de vos connaissances.

C - La rédaction.

Le texte étant plus court que pour les autres exercices, vous aurez le temps de rédiger entièrement votre devoir au brouillon pour ensuite le recopier au propre.

  • La mise en page doit être soignée. Des paragraphes bien visibles, utilisation des alinéas.
  • Veillez à bien tenir la même situation d’énonciation du début à la fin.
  • Employez un registre de langue soutenu. (certains sujets vous demanderont de mettre en œuvre un registre différent)
  • Faites attention à l’orthographe en écrivant. Si vous attendez la relecture, vous ne verrez que la moitié des fautes.