I. L'exposé

I.1 Les révisions

  • Connaître les textes de manière structurée : le contexte (date, oeuvre, auteur etc.), la structure, les thèmes, les particularités stylistiques, les principaux axes d'étude (ceux que vous avez dans votre cours). Pour faciliter la mémorisation, on peut regrouper dans une fiche, ou surligner dans votre cours, les éléments essentiels de la lecteure analytique .On sait qu'une fiche est bonne quand, à partir de cette fiche, on arrive à refaire toute l'analyse détaillée.
  • Sur chaque texte, on peut s'entraîner à organiser un plan en fonction de différentes questions (voir votre cours). Si vous avez la possibilité de réviser à plusieurs, n'hésitez pas à faire vos exposés entre vous, c'est de loin la meilleure méthode pour se rôder à l'exercice.
  • S'entraîner à lire les textes à haute voix.

I.2 La préparation (exposé + entretien = 40 mn)

  • Analyser la question posée et surtout la mettre en rapport avec vos connaissances du texte. Vous devriez normalement y retrouvez une problématique connue, ce qui permet d'être sûr de bien comprendre la question. Repérer si la question ne laisse pas apparaître, explicitement ou implicitement, deux axes d'étude qui corresponderont au plan attendu.
  • Préparer un plan détaillé

Introduction : présentation du texte (titre, oeuvre, auteur, époque...) / résumer le propos du texte en une phrase / Replacer la question posée / présenter les axes de lecture.

Développement : on applique la même rigueur que pour le commentaire composé : Citation(s) / Analyse de la (des) citation(s) / Interprétation.

Conclusion : Bilan de ce qui est démontré à travers le développement et qui sert à répondre à la question posée. Ouverture vers l'auteur, l'oeuvre complète, l'objet d'étude, le genre etc. Cette ouverture peut être reprise par l'examinateur et devenir l'un des thèmes de l'entretien à suivre.    

Les transitions : plus qu'à l'écrit, on doit bien marquer les transitions (une phrase que je conseille de rédiger au brouillon) pour que l'examinateur puisse suivre votre raisonnement. 

  • S'organiser pour retrouver facilement les citations (en surlignant les passages concernés dans le texte).

I.3 Le déroulement

  • S'exprimer clairement
  • Utiliser le vocabulaire de l'analyse littéraire
  • Faire attention à bien utiliser les notions de base (registres, genres, types de texte, figures de styles)
  • En cas de faute de langue, rectifiez immédiatement.
  • Respecter la durée impartie de 10 mn (entre 9 et 11 mn). Mais si vous vous rendez compte que votre exposé est un peu long, n'allez pas non plus en bâcler la fin pour être dans les temps.



II. L'entretien

II.1 Les révisions

L'examinateur devra s'attacher à mettre le candidat en situation de dialogue. Il peut l'amener d'abord à revenir sur quelques points de son explication, sans toutefois procéder à une reprise systématique. Ensuite, il en vient très rapidement à un échange plus large, qui s'inscrit dans les perspectives ouvertes par le texte. C'est l'occasion d'inviter le candidat à préciser son propos à approfondir sa réflexion. C'est aussi l'occasion d'apprécier dans quelle mesure il est capable de replacer le texte dans le cadre de l'oeuvre ou du groupement, de lui offrir la possibilité de montrer qu'il s'est intéressé au thème ou à la problématique du groupement, à l'oeuvre, à son auteur, au genre auquel elle appartient, au contexte historique, culturel, artistique... 

(instructions officielles)

Il s'agit donc d'envisager les élargissements possibles à partir du texte étudié et ce dans trois directions :

  • - vers l'auteur, l'œuvre complète ou le groupement de textes. Replacer le texte dans l'oeuvre ou au sein du groupement; il s'agit de montrer que l'oeuvre ou le groupement est correctement maîtrisé.
  • - vers l'objet d'étude. Situer le texte par rapport à une problématique (celle qui figure sur votre fiche pour l'examen), un genre littéraire (poésie, théâtre, le biographique), des savoirs littéraires, historiques ou esthétiques (en fonction de ce qui figure sur votre fiche pour l'examen). 
  • - vers une réflexion personnelle. Manifester de l'intérêt, l'expliciter, ou justifier son manque d'intérêt; le candidat est capable de mobiliser ses savoirs et ses lectures.
Pour résumer, vous avez 5 objets d'étude, donc 5 grands types d'entretien à préparer. Puis prendre en compte la spécificité de chaque texte (notamment les connaisances sur chaque auteur). Vous pouvez vous entraîner à partir de chaque texte.

II.2 La préparation

A partir du texte, prévoyez les pistes possibles : l'auteur, l'oeuvre complète, le groupement de textes, l'objet d'étude etc.

II.3 Le déroulement

Dans la seconde partie de l'épreuve, l'entretien, guidé par l'examinateur, permet d'évaluer la capacité du candidat à dialoguer, expliciter les questions posées, réinvestir ses connaissances en établissant des rapports et des comparaisons entre le texte étudié et l'un des autres éléments proposés, sans qu'il lui soit pour autant demandé d'établir des analyses exhaustives.

(instructions officielles)

  • C'est le bon moment pour réinvestir ses connaisances ( par ex. mettre en perspective un texte avec un mouvement littéraire, et du coup être amené à expliquer ce mouvement littéraire etc.)
  • Truc :  Ne pas répondre forcément "du tac-au-tac". On peut prendre quelques secondes pour organiser la réponse que l'on va donner.
  • S'exprimer clairement et surtout continuer à adopter un discours construit. Ce n'est pas parce que c'est un entretien, qu'on peut pour autant se "relâcher". Donc, on peut continuer à utiliser des fomule d'introduction et des connecteurs logiques ( Dans un premier temps, on peut considérer que... Cependant, De plus, Qui plus est, D'ailleurs etc. )


Bon courage,