Texte 3 : René-Guy CADOU (1920-1951), Hélène ou le règne végétal, 1945.

Je t'attendais ainsi qu'on attend les navires
Dans les années de sécheresse quand le blé
Ne monte pas plus haut qu'une oreille dans l'herbe
Qui écoute apeurée la grande voix du temps

Je t'attendais et tous les quais toutes les routes
Ont retenti du pas brûlant qui s'en allait
Vers toi que je portais déjà sur mes épaules
Comme une douce pluie qui ne sèche jamais

Tu ne remuais encore que par quelques paupières
Quelques pattes d'oiseaux dans les vitres gelées
Je ne voyais en toi que cette solitude
Qui posait ses deux mains de feuille sur mon cou

Et pourtant c'était toi dans le clair de ma vie
Ce grand tapage matinal qui m'éveillait
Tous mes oiseaux tous mes vaisseaux tous mes pays
Ces astres ces millions d'astres qui se levaient

Ah que tu parlais bien quand toutes les fenêtres
Pétillaient dans le soir ainsi qu'un vin nouveau
Quand les portes s'ouvraient sur des villes légères
Où nous allions tous deux enlacés par les rues.


Commentaire

Vous commenterez le texte de René-Guy CADOU
- en vous intéressant d'abord à la façon dont le poète évoque la rencontre avec la femme aimée et la naissance du couple
- puis en étudiant comment le poète associe la femme aimée au monde.

[voir le sujet d'annales complet]

La carte d'identité du texte

L’objectif sera de dégager les éléments principaux sur lesquels vont s’appuyer le commentaire.

  • Le genre : poème.  
  • Type de texte : descriptif, narratif.
  • Enonciation : "Je" "mes" "mon" "ma", "tu" "toi", "nous" : étudier la répartition et leur progression dans le poème. 
  • Contexte : poème publié en 1945. Le titre du recueil associe Hélène à la flore. Que peut-on en déduire pour le poème ?
  • Thèmes : Les expressions du sentiment amoureux, la nature, la femme.
  • Registres dominants : lyrique, laudatif.       
  • Séquence de l’année à laquelle renvoie ce texte : « La poésie ». Voir notamment la forme, la versification, les différentes figures typiques de la poésie.   
  • Structure : Prêter attention à la progression à travers les différentes strophes et le rythme induit.   
  • Consignes : pour la première partie, on n'oubliera pas d'étudier le système des temps verbaux. La deuxième consigne vous invite à repérer les moyens littéraires mis en oeuvre pour associer la femme aimée au monde.
Voici quelques pistes à approfondir et qui peuvent conduire à établir des axes de lecture et une problématique. Pour l'analyse détaillée, je vous renvoie à la fiche méthode « Commentaire composé ».

Bon courage,